Les langues

Les langues les plus courantes, ainsi que leur alphabet, sont résumées sur la table suivante.

Langues impériales

Langue Parlée par... Alphabet
Alcane Ethnies impériales Alcath
Avalinae Peuple Avalin Alcath
Alcante Peuple Alycante Alcath
Courdote Peuple Courdo Alcath
Cyrynith Peuple Lacède Cyrynith
Athos Peuple Lacède Cyrynith
Mécède Peuple Lacède Cyrynith
Thessal Peuple Lacède Cyrynith
Saramath Peuple Saramath Saramath

Langues Nordiques

Langue Parlée par... Alphabet
Weslèdh Ethnies Nordiques Weslèdh
Khern Peuple khernaë Weslèdh
Bena'ch Peuple khernaë Weslèdh
Mor'vron Peuple khernaë Weslèdh
Mèlde Peuple Meldète Weslèdh
Brèdète Peuple Meldète Weslèdh
Dorodane Peuple Meldète Weslèdh
Mèldon Peuple Meldète Weslèdh
Nordhème Peuple Meldète Weslèdh
Melg Peuple Melg Bergaf
Draükarn Peuple Melg Bergaf
Welkarn Peuple Melg Bergaf
Znorkarn Peuple Melg Bergaf

Langues Asiatiques

Langue Parlée par... Alphabet
Minghour Ethnies Asiatiques Mingath
Oynote Peuple Oynour Oynote
Ygouthy Peuple Ygouth Ygh
Yotaï Peuple Yotakaï Yohaï
Athaï Peuple Yotakaï Yohaï
Yoth Peuple Meldète Yohaï

Langues des Royaumes de Shahia

Langue Parlée par... Alphabet
Shahim Ethnies Shahimas Shahiate
Ashkhèm Peuple Ashkémite Ashkheth
Ashkham Peuple Ashkémite Ashkheth
Shkhaamm Peuple Ashkémite Ashkheth
Ashkhérite Peuple Ashkémite Ashkheth
Assyrhiote Peuple Assyrhim Syride
Assyrith Peuple Assyrhim Syride
Cyrènide Peuple Assyrhim Syride
Syrioth Peuple Assyrhim Syride
Lassym Peuple Lassymide Lassyth
Shèmide Peuple Shème Shèm
Ptolémique Peuple Ptolème Ptolh

Langues sacrées, anciennes et secrètes

Langue Parlée par... Alphabet
Yezhsakr Bhegelm Omath
- Drodan Oghen
- Peuple Melg Holtar
- Mages, Sorcer Magus
Nayanide Nayane Naya
Selmh Selmonite Selmh
Sogh Peuple Sooghaï -

Langue ne fonctionne pas comme les autres compétences, mais obéit aux règles suivantes.

Les langues connues peuvent ne pas paraître importantes au prime abord, mais rapidement dans la vie du personnage, les langues deviendront un atout ou un écueil inévitable. Connaître une langue signifie que le personnage sait s'exprimer avec et se faire comprendre. Pour autant, les aspects d'une langue sont beaucoup plus nombreux. Il faut distinguer tout d'abord l'oral et l'écrit. Si ces aspects ne varient pas forcément de l'un à l'autre, cela ne signifie pas qu'ils sont maîtrisés par son utilisateur. La maîtrise de l'oral implique aussi de connaître l'accent ainsi que des formes idiomatiques qui ne sont pas forcément traduisibles dans une autre langue. À l'inverse, connaître l'écriture et la grammaire d'une langue ne signifie pas que l'utilisateur de cette langue saura se faire comprendre à l'oral. Dans chaque langue, il existe aussi des dialectes. Ils sont souvent plus faciles à apprendre si la langue courante est maîtrisée. À l'inverse, des langues communes qui recouvrent de grandes portions géographiques existent, mais ne permettent pas d'exprimer des concepts complexes. Au mieux, elles servent pour la vie courante et les tractations commerciales, mais jamais dans des cadres philosophiques, religieux ou légaux.

Les degrés de langages :

La maîtrise d'un langage s'exprime en degré. Les degrés concernent l'oral et l'écrit, mais de façon autonome. Pour certaines langues, il n'existe pas d'écrit. À défaut, la langue de base peut servir à l'écrit.

Il y a cinq degrés qui se décrivent comme suit :

Degré 1

  • Oral : nommer les choses, verbes à l'infinitif.
  • Écrit : reconnaît la langue, lit l'alphabet.

Degré 2

  • Oral : sujet verbe complément.
  • Écrit : construction de phrase simple, grammaire de base.

Degré 3

  • Oral : sujet verbe complément et subordonnée. Il s'agit de la langue parlée couramment.
  • Écrit : Maîtrise de la grammaire commune, des temps et des déclinaisons.

Degré 4

  • Oral : Maîtrise de phrases complexes. Permets de s'exprimer avec la potentialité de la langue. Permets de connaître un vocabulaire élaboré et châtier. Langage littéraire.
  • Écrit : maîtrise de la grammaire complète et des formes d'exception.

Degré 5

  • Oral : Maîtrise complète de la langue ainsi que de certaines versions dérivées ou anciennes. Ne permets pas de parler les dialectes, mais de les comprendre au degré 1.
  • Écrit : connaissance complète de la langue même dans ces formes rares ou anciennes.

Conseil : le degré d'élocution est décrit principalement pour établir la compréhension du message à faire passer, mais aussi et surtout pour donner des indications sur la manière d'interpréter son personnage.

En terme de jeu la compréhension écrite/orale est indiquée par chiffre : le premier étant l'oral. Exemple : Weshlède (3/1) signifie que le commun nordique est maîtrisé au niveau 3 à l'oral et niveau 1 à l'écrit. Une langue peut-être aussi lu et écrite mais non comprise à l'orale car le système linguistique oral et écrit mobilise des ressources différentes.

La langue maternelle et les autres langues:

La langue maternelle est par défaut maîtrisée au degré 3 à l'oral en ce qui concerne toutes les voies. Concernant la maîtrise de l'écrit, la langue est maîtrisée au degré 3 pour La voie de la Magie, au degré 2 pour La voie de l'Ombre et au degré 1 pour La voie des armes.
Les autres langues lorsqu'elles sont acquises à la création du personnage ne concerne que l'oral sauf si c'est précisé. Pour les capacités de certains Archétypes qui permettent de lire certaines écritures sacrées, la limite de compréhension est par défaut de 3.
Les autres langues doivent suivre le processus normal d'apprentissage.

Exception des langues communes:

Les langues communes permettent aux peuples de communiquer mais leur universalité enlève aussi de leurs spécificités et de leurs subtilités. Contrairement aux autres langues, les langues communes sont limitées à une niveau maximum de 3 (3/3). D'autre part, aucun bonus pour cette maîtrise ne peut-être revendiqué.

(optionnel) modificateurs applicables:

Maîtriser une langue permet de comprendre son interlocuteur et cela est important à prendre en compte pour une question de réalisme. Cependant, pour motiver les joueurs à utiliser cet aspect du jeu, il est possible pour le narrateur d'accorder un bonus si la compétence est au moins au degré 3. Il évolue suivant le degré de maîtrise de la langue : +1 au degré 3, +2 au degré 4 et +3 au degré 5.

Le bonus maximum est donc de +3 (optionnel). Il concerne l'oral pour les tentatives de séduction, commerce, entretien diplomatique, etc. et l'écrit pour les missives, accords et pactes passés à l'écrit. Le narrateur devra évaluer au cas par cas. Si la langue n'est pas maîtrisée, le facteur de difficulté est augmenté de 1 rang : très facile devient facile, facile devient moyen, etc.

L'apprentissage

L'apprentissage d'une langue fonctionne suivant le temps immergé à pratiquer ou à étudier la langue. Pour l'oral, il faut passer quotidiennement l'équivalent d'une heure par degré de maîtrise à parler pendant une semaine par degré de maîtrise. La même règle s'applique pour l'écrit à étudier des textes ou suivre des enseignements. A la fin de la période, il faut réussir un test d'Intelligence ou d'Histoire ou de Survie dont la difficulté augmente avec le degré de maîtrise à obtenir.

Degré durée Difficulté
Premier une semaine DD 8
Second deux semaines DD 12
Troisième trois semaines DD 16
Quatrième quatre semaines DD 22
Cinquième cinq semaines DD 28

La maîtrise des langues dans l'apprentissage des arts secrets de la magie est aussi un aspect très important. En effet, les difficultés DD d'apprentissage sont entendues pour la version originale. Certains sorts peuvent s'enseigner par tradition orale, mais la plupart du temps, ils sont recopiés et retranscrits. Ils peuvent aussi changer de version et être enseignés à partir de copies. Pour chaque étape de copie, la difficulté d'apprentissage augmente de un degré de difficulté. Ainsi, certains sorts mêmes bénins peuvent être très difficiles à acquérir.